Parcours 6 : « Territorialiser » des phénomènes sonores, musicaux et linguistiques en mouvement : l’exemple des cartographies sonores numériques

Atelier #6
10 juin 2022 - 14h30 - 17h30CCO La Rayonne

Parcours 6 : « Territorialiser » des phénomènes sonores, musicaux et linguistiques en mouvement : l’exemple des cartographies sonores numériques

Les représentations graphiques et cartographiques ont de plus en plus de succès pour rendre accessible et dépoussiérer des bases de données, notamment patrimoniales. Or, comment pointer sur une carte des pratiques en mouvement tout en évitant les écueils d’une fixation des identités et d’une muséification des pratiques ?
Le fleurissement des plateformes numériques destinées à valoriser la diversité des patrimoines culturels matériels et immatériels invite à interroger ces interfaces conçues par divers acteurs culturels comme des espaces d’intermédiations entre leurs activités et la large catégorie des « publics ». La crise sanitaire actuelle et les périodes de confinement ont renforcé l’idée qu’Internet constitue un lieu privilégié de découverte et un espace inédit d’expérimentation, de production, de partage voire de consommation. Comment alors organiser et penser la simplification nécessaire à toute représentation visuelle tout en conservant une part de la complexité sensible des réalités sociales, géographiques, musicales ou linguistiques ?

Au milieu de ce vaste paysage numérique, le caractère ludique des cartes émerge comme un outil efficace pour transmettre des informations et des savoirs ou pour valoriser des contenus, parfois déjà accessibles mais jusqu’à présent peu valorisés. En effet, la cartographie permet d’annexer l’inconnu et de le rendre familier en donnant l’illusion de contourner l’impossible ubiquité. Comment alors échapper au risque d’imposer une représentation du monde qui, dans le pire des cas, peut élever des frontières là où elle espérait créer des ponts ?

La présentation de différents outils numériques et cartographiques encourage ainsi l’exploration de diverses réflexions et réalisations afin de ré-évaluer les manières de décrire, de localiser, voire de « territorialiser » les phénomènes sonores, musicaux et linguistiques, ainsi que les espaces eux-mêmes.

Avec :
David de Abreu | Directeur de l’AMTA
Nicolas Prévôt | Ethnomusicologue (Université Paris Nanterre)
Sarah Mekdjian | Géographe (Université Grenoble Alpes)
Yves Raibaud | Géographe (Université Bordeaux Montaigne)
Nicolas Robinet | Assistant ingénieur cartographe à l’Institut d’Urbanisme et de Géographie Alpine (Université Grenoble Alpes) et pour l’UMR Pacte (CNRS)

Temps animé par Camille Frouin | Responsable de la documentation au CMTRA

Programme

You are currently viewing Parcours 6 : « Territorialiser » des phénomènes sonores, musicaux et linguistiques en mouvement : l’exemple des cartographies sonores numériques

  • Post aanimateur:ANIMATION : Camille Frouin
  • Auteur/autrice de la publication :INTERVENANT-E-S : David De Abreu, Nicolas Prévôt, Sarah Mekdjian, Yves Raibaud, Nicolas Robinet, Camille Frouin